Accueil > Medias Sociaux > Enquête Médias Sociaux 2009

Enquête Médias Sociaux 2009


En provenance du Canada, cette étude très fouillées (des chiffres à foison en lieu et place des traditionnelles captures d’écrans censées faire sens aux seuls initiés) nous est proposée par Cossette. L’étude porte sur les internautes d’au moins 18 ans au Canada, aux Etats-Unis et en Angleterre (les pays où exerce l’agence).

Dès le début l’accent est mis sur la notion de « social » en rappelant que ce concept est inhérent aux humains vivant en société. Il ne s’agit pas d’une invention marketing 😉 Nous voilà rassurés même si je pense qu’une telle évidence est trop souvent oubliée en laissant la part belle aux outils et aux modes. Ainsi, et pour aller vite, il existe des précurseurs et des suiveurs qui partagent et contribuent au débat.

Les nouveaux médias ont amplifié et élargi l’audience des prescripteurs en rendant leur opinion plus accessible. Disons qu’avant on se contentait de l’avis de ses collègues et amis et que maintenant on va « consulter » au delà de son cercle physique des individus dont la notoriété représente implicitement un certificat de compétence.

Au-delà de la dimension commerciale – avis de consommateurs –  l’étude montre que les principaux échanges se font autour des loisirs. Il y a un partage autour de ce qui est a priori informel et personnel. Chouette, les internautes ne sont pas obsédés par les promotions et les bons plans…. Ils restent humains. D’ailleurs, on notera que ce sont les femmes qui passent le plus de temps sur les réseaux sociaux… comme c’était déjà le cas au téléphone (observation personnelle et empirique).

En entrant dans le détail de l’usage des réseaux sociaux, on apprend que celui qui est cité en tête par les sondés reste Facebook. Son usage principal ? Rester en contact avec les amis et les familles.

Ensuite apparaît une rupture comportementale qui caractérise la spécificité du Web 2.0 : ceux qui déploient une plus grande activité sont ceux qui consultent le plus grand nombre d’informations en dehors de leur réseau en consultant blogs, avis, etc… et le faisant partager aux autres. Ce « travail » de partage s’accompagne d’un véritable professionnalisme informationnel puisque le principe du recoupement semble commun à l’ensemble de cette population.

La fin se termine par des conseils pour comprendre la génération Y dont :

78 % s’adressent à d’autres consommateurs ;

32 % partagent de l’information sur des marques / produits.

Pour la séduire, il faut donc lui fournir une matière facilement partageable sans se montrer trop péremptoire dans ses affirmations sous peine d’attirer la critique en lieu et place de de la rediffusion et de l’empathie.

Publicités
Catégories :Medias Sociaux
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :