Accueil > Communication, Medias Sociaux > Bien exister sur Google

Bien exister sur Google


Dans un article efficace, Superbibi rappelle que les sites de médias sociaux représentent une bonne opportunité pour maîtriser son image dans les résultats de Google. Cet article est orienté à destination des marques qui, trop souvent, négligent ce qui se dit sur les réseaux sociaux quand elles n’oublient pas tout simplement de les comprendre et de les investir.

Au delà des plateformes citées qui mêlent aussi bien réseaux professionnels (sur lesquels les employés racontent leurs expériences dans une entreprise, donnant ainsi des indications précieuses à qui sait les utiliser) que les lieux plus « fun » du Web 2.0 (riches en indiscrétions pour les individus), cet article représente une bonne opportunité de maîtriser son identité numérique personnelle.

Pour faire une transition, j’ajouterais qu’une marque bien présente sur le Web verra sa e-reputation ruinée si une requête sur le nom des dirigeants renvoie vers des « casseroles », surtout sur Google qui mêle indistinctement articles de presse et cimmunication corporate.

Ainsi, pour continuer de bien « remplir » la première page de résultats des moteurs de recherche, penser à Wikipedia (il est possible, sans faire de promotion et en restant factuel, de créer des entrées pour les marques d’un entreprise avec les noms des dirigeants), au Who’s Who (pour les « stars »), à Wikio, etc…

Enfin, il n’est pas superflu d’envisager une véritable « politique » éditoriale  à partir des sites corporate. Cela permet de créer un véritable flux d’informations qui ne manquera pas d’intéresser Google et permettra aux personnes qui s’intéressent à un marque ou à ses dirigeants d’avoir un fond documentaire conséquent… voire suffisant.

Dans le cas contraire, il faudra se retourner vers les Blogs qui, bien souvent, ont une certaine tendance à proposer une forme de « longue traine » des casseroles parues dans la presse ou des légendes urbaines ». Quel dommage de laisser les internautes se faire une mauvaise opinion à partir de documents anciens voir erronés.

Quoiqu’il en soit, ce n’est pas une tâche à mener une bonne fois pour toute. Bien au contraire. En fonction des supports choisis et des stratégies d’indexations retenues, il faudra entretenir et alimenter les interactions entre les différentes plates-formes de publications retenues (cross linking) tout en restant en veille sur les nouveautés.

Publicités
Catégories :Communication, Medias Sociaux
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :