Accueil > Medias Sociaux > Haïti : l’essor de l’humanitaire 2.0

Haïti : l’essor de l’humanitaire 2.0


Après tout ce que j’ai lu et tweeté ce Week-End concernant Haïti, il est temps de faire un point sur les moyens mis en place pour apporter des dons aux différents organismes. Tout d’abord, je voudrais revenir sur l’excellent article Rima Elkouri sur le site de CyberPresse. Elle raconte comment Twitter, plus souvent dénigré qu’encensé, a permis de devenir le « premier fil de presse de la tragédie haïtienne » :

C’est en y suivant les messages en 140 caractères de gens comme l’animateur de radio Carel Pedre (@carelpedre), le photojournaliste Frederic Dupoux (@fredodupoux) ou encore le musicien Richard Morse (@RAMhaiti) que j’ai pu lire les premiers témoignages à chaud en provenance d’Haïti.

Pour la citer une fois encore :

Une chronique nécrologique en direct. Une chronique d’espoir aussi. Et un réseau de solidarité sans pareil pour tous ceux qui sont sans nouvelles de leurs proches.

Elle retient aussi de ces échanges, au-delà des témoignages, les interrogations des internautes sur ce qu’ils pouvaient faire pour venir en aide aux sinistrés. Elle revient également sur l’action de quelques charognards qui, comme à chaque événement, utilisent les outils IT pour tenter de soutirer de l’argent. Twitter n’échappe pas à la règle. Je serais curieux de savoir le nombre de Spams comparé aux tweets d’arnaques.

En parlant de chiffres, ceux cités dans son article sont édifiants :

Du 12 au 14 janvier, il y a eu 2,3 millions de messages («tweets») mentionnant Haïti ou la Croix-Rouge, selon la firme Sysomos. La grande majorité de ces messages provenaient des États-Unis et du Canada. Et il y a eu près de 190 000 tweets mentionnant le code 90999, qui sert à faire un don de 10$ à la Croix-Rouge par messagerie texte. Hier, la Croix-Rouge américaine disait avoir reçu un million de messages textes et ainsi amassé 10 millions US. De son côté, le chanteur d’origine haïtienne Wyclef Jean, qui a fait campagne sur Twitter pour Yele Haïti, a réussi à amasser 2 millions grâce à de petites contributions de 5$.

Restons au Canada pour analyser les chiffres du dispositif mis en place :

Les abonnés de Bell Mobilité, Rogers et Telus peuvent faire un don pour Haïti simplement en envoyant un message texte. (…) L’opération est assez simple : du Canada, il s’agit d’envoyer un texto au numéro 45 678 avec le mot «haiti» en guise de message. Automatiquement, 5$ seront facturés à l’abonné.

Tout l’argent ainsi récolté est remis, à Toronto, au siège de l’Armée du Salut qui dirigeait un hôpital à Port-au-Prince complètement détruit par le séisme. Le 16 janvier, les dons s’élevaient à 53 000$.

La France n’est pas en reste. Les trois opérateurs (et les MVNO) offrent la gratuité des communications vers l’île et proposent ce même système de SMS pour une durée de un mois. L’opération a été réalisée en partenariat avec la Croix Rouge, le Secours Catholique et le Secours Populaire.

Les abonnés doivent :

taper le mot HAITI dans un SMS (1 € + coût du SMS selon opérateur) et l’envoyer au numéro de leur choix : le 80 222 pour la Croix Rouge, le 80 333 pour le Secours Populaire et le 80 444 pour le Secours Catholique. L’intégralité du prix du SMS sera reversée par les opérateurs aux trois associations.

Dans le même temps, Apple a utilisé la visibilité offerte par l’Apple Store américain pour permettre d’effectuer des dons à la Croix Rouge. D’ailleurs, en France, Le Secours Catholique propose sa propre application :

Le principe est de proposer aux utilisateurs de l’Iphone ou de l’iPod Touch de soutenir une cause à la fois de manière financière et symbolique. Cette application se présente sous la forme d’une bougie que les utilisateurs peuvent allumer en signe de soutien à une cause, les différentes bougies allumées sont visibles sur une carte.

Enfin, Google est rentré avec toute sa puissance de frappe dans la bataille de la reconstruction en proposant une page dédiée aux dons et à la recherche de personnes. Il est d’ailleurs possible d’exporter sur son propre site le formulaire de recherche / déclaration de personnes.

A terme, la question qui se posera sera la suivante : simple effet marketing ou véritable abondance de dons grâce notamment à l’extraordinaire capacité mise à disposition pour effectuer des micro-dons.

Publicités
Catégories :Medias Sociaux
  1. 2010/01/18 à 23:11

    Merci beaucoup pour cet excellent article. J’ai moi-même entamé une rélfexion sur cet évènement et les bons et mauvais points de cet humanitaire 2.0.

    http://b-r-ent.com/news/haiti-le-premier-grand-evenement-humanitaire-2-0

    • 2010/01/19 à 09:04

      En effet, je vois que le sujet inspire pas mal du monde et que votre article va bien au-delà du mien en étant plus poussé. Peut-être que, prochainement, on assistera à une compilation de l’ensemble de ses articles associée aux résultats effectifs de cette mobilisation 2.0.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :