Accueil > Politique > Nos députés épinglés

Nos députés épinglés


Pour les non initiés, il a toujours été relativement complexe de comprendre ce que faisaient les députés en séance. La TV de notre enfance nous a habitué à quelques siestes et autres altercations mais sur le long terme cela n’avait pas trop de sens. Il est toujours possible de naviguer sur le site de l’Assemblée-Nationale pour connaître les interventions des uns est des autres mais c’est un peu comme lire un rapport parlementaire : roboratif 😉

De multiples initiatives ont vu le jour sur la toile avec des tentatives plus ou moins abouties de référencement de leur activité. Citons, à titre d’exemple, le site Mon Député qui permettait, entre 2002 et 2007 de :

Consulter d’un seul regard l’ensemble des votes d’un député sur les textes importants. Il est aussi possible de connaître tous les votes exprimés par les différents députés lors d’un scrutin.

Aujourd’hui cet aspect documentaire pâut paraître un peu dépassé dans la mesure où il reste passif au regard de l’activité politique. Un changement notable c’est en effet produit lorsque nos élus ont décider de légiferer sur Internet. Les Internautes se sont ainsi logiquement intéressés à ceux qui prétendaient instruire le procès à charge de leur environnement. Ainsi, dans le mouvement d’opposition à HADOPI, des portails d’information politique d’un nouveau genre ont vu le jour :

De façon moins polémique, on citera pour finir le site Nos Députés qui recense de façon graphique et factuelle le travail à l’Assemblée-Nationale aussi bien sous l’angle des dossiers parlementaires que sous celui des invidus eux-mêmes.

Selon Silicon, la France participe par ces initiatives à un mouvement de « transparency » d’ampleur internationale :

Depuis 2006, au Royaume-Uni, notamment, le site Theyworkforyou.com, fondé par l’ONG Mysociety, assure un suivi indépendant de l’activité des hommes politiques dans les différentes instances représentatives du pays. Il connait 250 à 300.000 visites mensuelles , et a quasiment doublé sa fréquentation au mois de mai dernier, lors du scandale des notes de frais des députés. Pour l’Europe, c’est Votewatch.eu qui s’occupe de fournir de l’information sur les activités du Parlement européen et du Conseil des ministres. Aux Etats Unis, on peut citer la fondation Sunlight, qui s’attache à promouvoir la transparence de l’information.

Il doit en exister d’autres. N’hésitez pas à utiliser la fonction commentaire pour les signaler.

Publicités
Catégories :Politique
  1. Aucun commentaire pour l’instant.
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :