Accueil > Politique, Twitter > Chantal Jouanno snobe Twitter

Chantal Jouanno snobe Twitter


Après ses déclarations sur le travail dans le secteur privé qui ne « lui correspondait pas » – dommage pour ceux qui n’ont pas d’autre choix pour vivre – notre ineffable secrétaire d’Etat à l’écologie et tête de liste UMP à Paris pour les élections régionales s’en prend maintenant aux internautes en dénigrant l’usage de Twitter :

‘Quand on fait de la politique via Twitter, en général, ça ne donne pas grand chose de bon. Je trouve que le message politique ne peut pas passer sur Twitter. C’est la première campagne qu’on voit avec Twitter et globalement je trouve que ce n’est pas à la hauteur du politique’, a-t-elle lancé.

Peut-être, comme le rappelle Le Figaro, que cette déclaration intempestive est liée à une affaire personnelle :

Le mois dernier, Chantal Jouanno avait été la cible de railleries sur le réseau social à la suite de ses déclarations sur la ligne 14 du métro parisien qu’elle souhaitait automatiser. Tête de liste PS pour les régionales, son adversaire Anne Hidalgo est elle suivie par près de 3.500 personnes sur Twitter.

C’est étrange, j’ai le souvenir d’une certaine NKM qui occupa ses fonctions avec l’indépendance qu’on lui connaît et qui a popularisé Twitter auprès de la classe politique. J’ai comme l’impression que cette dernière est bien plus à la « hauteur » de sa fonction et de la position qu’elle assuma durant son mandat avant d’être évincée aux profits d’intérêts génétiquement nauséabonds modifiés.

J’aime suivre son travail et, en ce moment, sa campagne en quelques mots rapides. Je n’ai pas le temps d’en entendre plus et je ne suis pas à la « hauteur » pour comprendre des programmes que se repiquent se refilent proposent alternativement Droite et Gauche.

En attendant, il serait peut-être nécessaire de déclarer son compte comme Spam : il ne sui sert à rien et les personnes abonnées ne sont pas à la « hauteur » de ce qu’elle n’écrira jamais. Je pense qu’il s’agit d’un compte techniquement et fondamentalement indésirable.

Peut être que cette mesure lui apprendra à réfléchir à compter comme le fait remarquer Gilles Klein qui rappelle fort à propos que Twitter c’est 140 caractères et non 120…

En attendant ce sont les internautes qui apprécient cette sortie. Espérons que les électeurs soient à la « hauteur » 😉

Publicités
Catégories :Politique, Twitter
  1. Freddy ROY
    2010/02/21 à 18:19

    Bonjour, je crois que la ministre a raison, pour ma part, plus modestement, j’observe :

    1) le nombre d’incidents
    2) le décalage entre le mythe et le résultat (pour l’heure)
    3) l’absence de preuves (scientifiques) sur les effets, c’est-à-dire, Twitter, cela fait gagner combien de voix ?

    En juin, à Paris 12-Créteil se déroulera un colloque sur le sujet (réseaux en poltiques, organsié par le CECCOPOP). Peut-être apprendrons des choses. Des universitaires y travaillent (à partir d’un terrain, celui des régionales 2010). Pour l’instant, nous en sommes réduits à des hypothèses.
    Cordialement.
    FR

    • jjbrun
      2010/02/21 à 18:25

      Bonjour, ce n’est pas tant l’effet de mode qui compte, je pense, que la dimension « transparence et instantané » dans l’activité des élus trop souvent accusés d’être éloignés des réalités concrètes.
      En tout cas, il s’agit là d’un débat en construction et ce débat devrait apporter sa pierre à l’édifice.

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :