Archive

Archive for the ‘Outils’ Category

LibéTwitt pour suivre les candidats des Régionales

Alors que les articles se multiplient pour annoncer que cette campagne ne fut que les prémices d’une politique 2.0, un nouvel outil, fourni par le site de Libération, permet de suivre les prises de position des candidats sur Twitter : il s’agit de LibéTwitt. En plus d’un fil général, il est possible d’afficher les tweets par partis, par régions et dans les médias. Ce dernier critère de sélection est, à mon avis, à éviter : n’apparait que le compte de Regionales 2010 qui me semble être plus proche du robot que du journaliste. Au rang des regrets, on notera enfin qu’il n’est pas possible de s’abonner directement au compte d’un candidat en passant par cette page web.

Ainsi, un nouveau site voit le jour à quelques jours des élections. Il rejoint Tweest (évoqué dans ce billet), la page dédiée sur QuiTwitte (qui, elle, permet de s’abonner aux comptes Twitter),  Poli Twitt (un précurseur en la matière), Twitter les Bains de Fluctuat et le baromètre de Rue 89 (présentés ici). Venant de Libération cela peut cependant paraitre surprenant lorsqu’on se souvient de leur charge contre la campagne 2.0.

Une fois encore, la presse deviendrait elle le scribe du Web ?

Catégories :Outils, Politique, Twitter

Politest vous aide à voter

Alors que les élections régionales approchent à grands pas et que la campagne s’est jusqu’à présent focalisée sur les querelles de personnes et de partis, une nouvelle application iPhone devrait vous permettre de choisir pour quel parti voter indépendamment des candidats qui les représentent. Il s’agit de Politest, déclinaison du site éponyme.

Pour mémoire, il s’agit de remplir un questionnaire en 12 + 2 points liés aux grands sujets d’actualité. Ensuite, les résultats apparaissent classés en fonction de trois grands thèmes : « l’économique et le social », « les manières de vivre » et » l’identité et la responsabilité ». Vous savez ainsi duquel des partis proposés vous êtes le plus proche. Le taux de satisfaction affiché sur le site web laisse rêveur.

Un bon moyen pour se motiver en retrouvant les fondamentaux de la politique….

Catégories :Outils, Politique

iPecresse dans la tourmente

Valérie Pecresse a lancé son application iPhone de façon relativement discrète comme Christian Estrosi ou Jean-Pierre Chevenement avant elle. On retrouve le même problème que précédemment : une « version mobile » d’un site web sans interactivité. Ce qui est le plus dommageable, à mon sens, c’est que cette initiative se traduit par des critiques supplémentaires. En effet, sur l’Apple Store s’affiche une critique de l’application reprise en boucle par tous les sites qui traitent de cette application  :

Une application très decevante. Aucune interractivité, les contenus sont les mêmes que ceux du site : des communiqués de presse sur l’affaire Soumaré, des photos de meeting, une bio de Pecresse, un lien vers un compte twitter sur lequel il ne se passe rien. Aucun moyen d’entrer en contact avec d’autres citoyens ou avec l’équipe de campagne. Pas de possibilité de proposer des choses. Pas de fonction push pour être tenu au courant des dernières actus. Cerise sur le gâteau, Pecresse n’a même pas de programme dispo… l’appli est donc sans intérêt, à l’image de la candidate.

Je m’interroge sur la sagacité des militants UMP qui laissent un tel commentaire apparaitre. Une bonne stratégie aurait été de télécharger en masse cette application et de lui accorder une excellent note assortie de commentaires élogieux. L’application aurait ainsi pu se classer dans le Top 10 et fournir une caisse de résonance positive à cette initiative. Quel dommage !

Enfin, peut-être que lors du lancement de la V2 une véritable stratégie concertée et cohérente de communication sera mise en place d’autant qu’elle promet une  réelle utilisation des capacités de l’iPhone :

Une version 2 de l’application V.Pécresse est prévue pour cette semaine avec l’ajout d’un agenda géolocalisé et du programme qui communiquera en temps réel l’ensemble des évènements organisés à proximité de l’utilisateur.

Catégories :Outils, Politique

Tweet Feel mesure la tonalité des messages sur Twitter

En lisant une article sur la stratégie de Toyota qui a récemment ouvert un compte Twitter afin d’interagir directement avec ces clients, j’ai découvert un nouvel outil, Tweet Feel qui mesure la tonalité des messages postés sur Twitter.

Avec le terme Toyota, le résultat est relativement impressionnant. Chaque nouveau tweet indexé se colore en rouge ou en vert en fonction de la tonalité générale. De plus, la page est dynamique : les messages apparaissent les uns à la suite des autres au fur et à mesure de leur indexation. Ça en jette …

Cependant, on s’aperçoit rapidement que le répertoire servant à la mesure de la tonalité des messages est limité à quelques expressions et concepts comme :

  • « fuck », « stupid », « crappy », « is better than » (placé avant le mot clé), etc. pour la tonalité négative.
  • « love », »is better than » (placé après le mot clé), etc. pour la tonalité positive.

Enfin, en raison même de l’aspect limité de ce répertoire, seuls les messages écrits en anglais sont indexés… et, encore, seulement s’ils contiennent des expressions comprises – dans les deux sens du terme – dans le répertoire de concepts.

Catégories :Outils, Twitter

Suivre les gazouillis de vos articles

Avec Back Tweets vous pouvez très facilement suivre le périple d’un de vos articles sur Twitter.

En mode simple, vous entrez l’URL de la page racine de votre Blog. Les mentions de vos articles apparaissent ensuite avec l’identité des Twittos associés.

Au delà de l’aspect a priori narcissique de cette démarche, il me permet de découvrir de nouvelles personnes qui possèdent les mêmes centres d’intérêt que moi… puisqu’elle tweetent ce que j’écris ;-). En effet, avec les listes sur Twitter il devient très difficile de rencontrer de nouvelles personnes car l’utilisation des listes revient finalement à suivre des paniers de sources « anonymes » bien que thématiques. Je trouve que l’on perd, par ce biais, ce qui fait le charme de Twitter mais bon, chacun fait ce qu’il veut.

En mode avancé, vous pouvez effectuer une recherche dans un intervalle de temps donné (à utiliser pour pister la viralité d’un article ?). Enfin, Back Tweets vous permet de suivre votre célébrité les gazouillis de vos articles dans le temps en vous proposant un flux RSS ou des mails (en temps réel, de façon quotidienne ou sur un rythme hebdomadaire).

Catégories :Outils, Twitter

Twitter comme stratégie de réferencement ?

2010/02/01 28 commentaires

Avec l’indexation de Twitter par Google, la recherche d’information a pris un nouveau tournant. En effet, il est possible d’offrir aux internautes une information actualisée liée à l’activité en ligne des individus. Progressivement, les sites statiques se voient déclassés au profit des outils liés à Twitter.

Il est ainsi possible de se « créer » très rapidement une visibilité en ligne en profitant des stratégies de référencement mises en œuvre par l’ensemble des services offerts autour de Twitter. L’utilisateur bénéficie ainsi des stratégies de SEO déployées par ces outils.

Les API de Twitter

Il s’agit de petits outils, en ligne, qui peuvent servir à mesurer votre visibilité, à analyser la liste de vos followers, à fournir des statistiques sur votre compte, etc. Autant d’outils qui vont devoir se connecter sur votre compte pour l’analyser. Bien souvent, ils restent connectés et utilisent votre nom et votre contenu dans leur stratégie d’indexation auprès de Google.

Pour un bon catalogue de ses ressources, le site Twitter Radar est devenu incontournable car il les référence toutes de façon très didactique. Actuellement, les meilleurs ressources sont :

  • TweetMe qui propose d’ajouter un bouton sur son propre site,
  • Topsys qui se comporte comme un annuaire de Tweets,
  • Twitter Counter qui fournit des statistiques sur l’activité de votre compte,
  • Etc.

Chacune de ces applications ayant pour ambition d’être utilisée en ligne, leurs auteurs mettent en œuvre une stratégie professionnelle de référencement qui bénéficie à votre contenu et à votre visibilité.

Les annuaires de Twittos

Avec l’explosion des créations de comptes, des annuaires voient le jour pour référencer et catégoriser les comptes des utilisateurs. Bien souvent ils sont thématiques et proposent à chacun de s’enregistrer. Dernièrement, on assistait au lancement en grandes pompes de Tweest qui a pour ambition de fédérer les comptes des journalistes et des politiques. Dans le même ordre d’idées, Qui Twitte ? vient de se lancer dans le référencement des comptes des candidats aux élections régionales, à l’image de ce que faisait déjà Poli Twitt pour l’ensemble de la classe politique française en offrant des capacités d’interaction intéressantes.

Ces listes représentent pour beaucoup de nouveaux usagers une porte d’entrée rassurante sur le Web 2.0.  Etre référencé sur ces annuaires accroit ainsi doublement votre visibilité. Tout d’abord cela donne une dimensions sérieuse à votre présence sur Twitter et, dans le même temps, vous bénéficiez là encore des stratégies de référencement mises en œuvre par ses annuaires.

Catégories :Outils, Twitter

Synchroniser Delicious avec Twitter

Comme beaucoup d’entre vous, j’utilise Twitter pour faire ma veille et pour sauvegarder des URL afin de les lire ou de les utiliser plus tard. Quand je fais une recherche j’utilise systématiquement Delicious car souvent il s’agit de se créer un fond documentaire avec des documents relativement anciens. Pourtant, au fil de la journée, les deux tâches se recoupent m’obligeant souvent à publier le même lien et sur Twitter et sur Delicious.
En bon paresseux j’ai cherché une astuce pour synchroniser mon compte Delicious avec Twitter et j’ai trouvé Twitter Feed.
Twitterfeed
Certains d’entre vous le connaissent puisque l’une des fonctions historiques de ce logiciel est de publier automatiquement les nouveaux articles de votre site sur Twitter.
Après s’être connecté en utilisant un compte Open Id (votre adresse GMail par exemple), vous choisissez si vous voulez publier sur Twitter ou Facebook. En choisissant Twitter, une nouvelle fenêtre va s’ouvrir vous demander l’autorisation de se connecter sur votre compte Twitter. Il faut accepter. A l’étape 2, il faut renseigner les flux RSS qui sera automatiquement poussé. Là j’ai choisi celui qui est associé à mon compte Delicious et, hop, le tour est joué.
Enfin, dans les options avancées vous pouvez régler la fréquence de mise à jour (le plus rapide étant 30 minutes). D’autres options semblent intéressantes comme le filtrage par mots clés de ce que vous souhaitez publier sur Twitter. Il y a peut-être un moyen de lancer une veille automatique sur d’autre site en ne récupérant que ce qui vous intéresse…
Petit bémol pour être complètement honnête : en postant sur Twitter, TwitterFeed tronque à la barbare ce qui fait que votre commentaire associé au bookmark Delicious se retrouve incomplet et peut donner l’impression que vous avez posté trop vite ;-(

EDIT du 04/03/2010 :  j’ai désactivé cette manip depuis que Delicious permet de poster directement ce que vous sauvegarder sur Twitter et, ce, en temps réel.

Catégories :Outils, Twitter